Comment planifier son système de micro-irrigation

À cette étape, vous avez décidé de faire de la micro-irrigation la technique d’arrosage idéale pour répondre à vos besoins. Vous êtes presque prêts à passer à l’action! Ne vous laissez pas intimider par l’installation technique du système et débutez par un plan. Nul besoin de compétences artistiques pour réaliser votre plan, de simples gribouillis feront l’affaire. L’important est d’arriver à vous comprendre pour éviter les erreurs de mesure.

Rappelons les avantages

La micro-irrigation a pour but d’automatiser la juste distribution de l’eau pour assurer le développement optimal des plants. En plus de gagner du temps, le système d’arrosage est une des meilleures méthodes pour une utilisation optimale de l’eau, sans pertes, puisque libérée au sol là où elle est nécessaire. De ce fait, la pousse des mauvaises herbes s’avère réduite au minimum. La diffusion s’effectue doucement, sans tasser la terre, les pertes d’eau par évaporation sont limitées et le feuillage des plantes n’est pas mouillé, ce qui réduit les risques de maladies fongiques. L’arrosage goutte à goutte s’inscrit comme une solution écologique et durable sous toute la ligne. S’ils sont bien entretenus, les systèmes de micro-irrigation peuvent perdurer de 15 à 20 ans. Pour en savoir plus, consulter notre article : Qu’est-ce que l’arrosage goutte à goutte?

Planifier

Nul besoin de compétences artistiques pour réaliser votre plan, de simples gribouillis feront l’affaire. L’important est d’arriver à vous comprendre pour éviter les erreurs de mesure. Un plan facilite l’achat des justes pièces en corrélation avec ses zones d’irrigation respectives. L’efficacité du système repose en grande partie sur le choix des goutteurs et micro-asperseurs en fonction des zones préalablement déterminées.

1) Mesurer et dessiner son espace

La première étape de planification du système d’irrigation consiste à réaliser le potentiel de votre espace en dessinant les objets qui le composent, puis de les mesurer.

  • Procurez-vous du papier quadrillé pour faire un dessin à l’échelle. Exemple : 1 carré équivaut à 1 pied carré.
  • Noter d’abord les mesures de votre environnement périphérique : murs extérieurs de votre propriété, garage, arbres (d’autant plus ceux qui font de l’ombre), piscine, BBQ ou tout autre objet à prendre en considération sur le terrain.
  • Dessinez les éléments en vue plongée sur votre terrain (vue du ciel).
  • Répertorier votre sortie d’eau. Inscrire la hauteur entre le robinet et le sol.
  • Si vous utilisez le système pour vos plantes en pots, prenez en considération leur hauteur, longueur et largeur dans vos mesures.

2) Déterminer vos zones d’irrigation

La deuxième étape consiste à déterminer les zones d’irrigation. L’efficacité du système repose en grande partie sur le choix des goutteurs et micro-asperseurs en fonction des zones préalablement déterminées.

  • Indiquer les différentes zones d’irrigation à l’aide de numéros ou de marqueurs de couleur selon le type de plantes à arroser et leurs besoins en eau : plantes en pot, pelouse, arbustes, plates bandes, arbres, arbustes, jardin.
  • Ajouter des remarques selon l’état du sol, l’exposition au soleil versus ombre. La quantité d’eau requise en dépend.
  • À noter que chaque zone d’irrigation aura sa propre conduite qui desservira un groupe de goutteurs ou d’asperseurs similaires.
  • Déterminer la manière dont vos goutteurs/asperseurs seront disposés sur votre conduite. Des goutteurs, en ligne bout à bout, facilitent l’accès aux plants situés au centre d’une zone de plantation carrée ou rectangle. Des goutteurs ou micro-asperseurs placés de manière isolée, c’est-à-dire que la conduite débouche sur un seul embout, sont idéaux pour les plants seuls.
  • Noter le type de goutteurs/asperseurs idéal pour chacune de vos zones. Consultez le tableau ci-dessous pour vous aider à choisir :

3) Calculer le débit d’eau

Il est essentiel de connaître le débit et la pression de l’eau avant de passer à l’achat de vos pièces. Le calcul du débit d’eau disponible pour l’ensemble du système permet d’établir le nombre de goutteurs ou d’asperseurs pouvant fonctionner en même temps. Plus on en ajoute, plus le dernier en ligne risque de manquer d’eau!

  • La pression/débit est en théorie assez stable pour toutes les conduites. La pression demeure à 1.5 bar, alors que le débit d’eau est déterminé selon la centrale d’irrigation que vous installez. La centrale 1000 (Gardena #1355) offre un débit de 1000 litres d’eau à l’heure, tandis que la centrale 2000 (Gardena #1354) laisse filer 2000 litres à l’heure.
  • Déterminer la capacité maximale du débit d’eau de chaque zone d’irrigation pour que le nombre de goutteurs n’excède pas ce maximum à l’aide du tableau ci-dessous. À noter que les maximums sont calculés pour une centrale 1000. Il faut alors doubler pour la centrale 2000.

4) Dessiner la canalisation des conduites

La dernière étape cruciale avant de passer à l’achat des pièces consiste à dessiner vos “chemins” de canalisation, c’est-à-dire de positionner et de connecter chacune de vos conduites entre elles. Il faudra donc planifier et dessiner la canalisation de la conduite d’arrosage principale et les conduites de chacune des zones, ensuite celles menant à chaque asperseur et goutteur.

  • De manière générale, l’ensemble des pièces du système de micro-irrigation : la centrale d’irrigation, les conduites (grosses et petites), connecteurs, goutteurs, asperseurs et les bouchons pour fermer vos lignes devraient être indiqués sur votre plan.
  • Connaître avant tout les dimensions des conduites du système d’irrigation. La grosse conduite à 1/2 pouce et  la petite conduite à 3/16 pouce  font 15 m (49′) de long.
  • Dessiner le parcours de votre conduite principale à 1/2 pouce à partir de votre robinet jusqu’au début de vos zones. Mener d’autres segments de conduite à 1/2 pouce à chacune des zones. À l’intérieur des zones, mener vos conduites secondaires à 3/16 pouce vers chaque plant.
  • Pour l’utilisation d’asperseurs, tracer leur rayon de pulvérisation à l’aide d’un compas. Assurez-vous de ne laisser aucune plaque sèche.
  • À chaque déviation de conduites, identifier le type de connecteurs qu’il vous faut. Il existe différents types de connecteurs disponibles pour chacune de vos petites ou grosses conduites.
  • Pour connaître le rayon de pulvérisation des asperseurs, les types de goutteurs et connecteurs existants, référez-vous aux schémas démonstratifs de notre article : Démystifier les pièces du système de micro-irrigation.

L’ACHAT DES PIÈCES

Avec un plan de canalisation qui prend en considération le type de goutteurs et les asperseurs par zones, vous serez en mesure de choisir les bonnes pièces. Parallèlement à votre plan, dressez une liste des pièces requises. Comme MicroDrips offre des ensembles de départ, comparez votre liste aux différentes pièces contenues dans les ensembles : Kit de départ micro-irrigation, Kit de départ pour massifs et potagers, Kit de départ pour terrasses, Kit de départ pour jardinières, Kit de départ pour serres. Généralement, les ensembles de départ contiennent l’essentiel des pièces souhaitables pour des besoins prédéterminés. Toutefois, ne vous restreignez pas aux ensembles proposés, de nombreuses pièces à l’unité s’offrent à vous, notamment les minuteries d’arrosage sont surement les plus appréciés de tous. Consultez la boutique en ligne pour faire le tour des possibilités.

Si votre espace s’avère complexe ou vous souhaitez vous simplifier la tâche, contactez MicroDrips. Nous offrons un service d’accompagnement et pouvons vous fournir un plan numérique précis en fonction de vos besoins.